Tout savoir sur le polissage

Ce guide sur le polissage a pour but de vous expliquer comment polir ou comment utiliser une polisseuse. Ce guide va vous donner toutes les étapes, astuces et techniques de polissage du detailing afin d’enlever les micro-rayures, les griffes, ou encore les hologrammes et cheveux d’ange.

Une polisseuse peut également vous servir pour appliquer un glaze ou une cire ou encore un sealnt sur votre carrosserie et nous verrons ceci dans un guide totalement dédié également.

Ce guide sur le polissage traitement bien entendu les notions techniques du polissage, des conseils précieux pour la bonne prise en main de votre polisseuse, le choix de vos PAD et POLISH. Nous verrons également comment bien doser votre POLISH, comment choisir vos PAD de polissage, comment choisir un POLISH, ce que son les passes de polissage et dans quel ordre il faut polir une carrosserie.

Nous avions créé une page totalement dédiée aux polisseuse, vous présentant en détail le fonctionnement d’une polisseuse. Ces éléments seront repris rapidement mais n’hésitez pas à consulter notre guide en cas de besoin.

Pourquoi faut-il polir une carrosserie ?

C’est le polissage qui va permettre de corriger les défauts présents sur la peinture et non l’utilisation d’une cire. En effet, lorsque vous allez polir la surface de votre peinture, les défauts, comme les micro rayures et hologrammes vont disparaître.

Les défauts qui ternissaient alors la peinture laissent place à plus de profondeur et permettent ainsi d’obtenir une surface parfaitement lisse et sans défauts.

Attention, afin de maintenir une peinture en bon état, il ne faut polir que lorsque c’est nécessaire.

La peinture présente sur votre carrosserie possède une épaisseur que vous devez essayer de préserver au maximum. Le polissage retire en effet un peu d’épaisseur à chaque fois, surtout avec un polissage à la rotative et un combo PAD/POLISH de Cutting.

Sur l’illustration ci dessous, on comprends parfaitement que le polissage ne se fait que sur les couches dites superficielles. En aucun cas, on ne doit polir la couche primaire.

Aussi, il existe différents types de défaut sur une peinture et ici, il est question de corriger les défauts comme les micro rayures et autres hologrammes. Un polissage ne corrigera pas une tâche crée par une fiente d’oiseau si le vernis à cloqué ou encore un éclat de peinture.

N’oubliez pas de lire la page dédiée aux différents types de défauts

C’est pourquoi, lorsque l’on effectue un polissage, on essai toujours de polir « le moins possible ». De ce fait, un véhicule pourra être corrigé plusieurs fois tout au long de sa vie.

Il est important de noter que sur un véhicule neuf, pour la pose d’une céramique, un polissage léger ou de finition sera tout à fait adapté.

Enfin, les produits comme les « Pre Wax Cleaner », « AIO » et « Glaze » permettent de redonner du brillant à une carrosserie si ils sont utilisés correctement.

Ses produits peuvent également être posés à l’aide d’une polisseuse et apprendre la technique de polissage vous permettra également de comprendre comment bien poser un AIX ou encore un Glaze.

 

Pré requis avant de POLIR

Quelques pré requis sont obligatoires avant de polir votre carrosserie ou tout autre surface comme le verre. En effet, de la préparation de la surface avant le polissage va dépendre la qualité de votre polissage.

Une mauvaise décontamination aura de graves conséquences lors du polissage. Vous pourriez causer de grosses micro rayures voir rayures sur la carrosserie, les contaminations se retrouvant alors dans le PAD de polissage.

Un mauvais séchage de la carrosserie contaminera votre PAD avec de l’eau et le POLISH n’aura alors plus les bonnes propriété recherchées (abrasiveté et capacité lubrifiante).

1. La préparation du véhicule

Ainsi, la préparation du véhicule est importante et vous ne devez négliger aucune étape de la préparation de votre véhicule ou de la surface à polir.

  • véhicule lavé
  • décontaminé
  • séché
  • masquage des éléments à protéger

2. L’importance du bon éclairage

Pour un plus grand confort lorsque vous allez polir, vous devez vous munir d’un bon éclairage. De celui ci va dépendre la qualité de votre travail ainsi que votre confort de travail.

Avoir un bon éclairage vous permettra de parfaitement identifier les différents points à corriger comme les rayures, micro rayures, hologrammes, zones sur lesquelles il faut être plus attentif ou encore lors de l’étape du buffing.

Pour le polissage, l’utilisation d’un voir de différentes sources lumineuses comme deux halogènes reste l’idéal. Vous aurez alors la possibilité de déplacer votre éclairage pour un plus grand confort lors du polissage.

Pensez à placer cet éclairage à bonne distance afin de ne pas faire chauffer la surface.

Ci dessous, voici quelques liens vers amazon.fr :

Comme vous pouvez le voir, différents produits sont proposés, projecteur double orientable, projecteur bas pour le travail sur les parties latérales et une lampe LED portative. Cela permet d’avoir un Setup parfait pour les corrections.

3. Démarrez dans de parfaites conditions

Enlever bagues, montre, bracelet, ceintures et tout ce qui peut rayer la carrosserie.

Je vous recommande également d’utiliser une tenue dans laquelle vous vous sentez bien et d’éviter les manches trop amples.

Aussi, assurez vous d’avoir assez d’espace pour pouvoir tourner autour du véhicule.

Travailler dans un BOX est tout à fait possible, mais il doit être rangé !

 

Comment choisir vos PADs et POLISH

Le choix de votre matériel de polissage doit être effectué en fonction du type de surface à corriger ainsi que des défauts que vous devez corriger.

Différents types de polish sont disponibles, tout comme les PADs de polissage (taille et degrés de correction).

Un pad de 4 pouces permet d’aller dans des petites zones ou de faire une réparation sur une petite surface.

Différents articles concernant les PADs de polissage et les POLISH sont en cours de rédaction et vous pourrez tout prochainement les découvrir ci dessous.

Sélection de PADs en 14cm, 5.5inch

Sélection de POLISH

Choisissez le bon Backing plate pour vos PADs

Le choix de votre matériel de polissage doit être effectué en fonction du type de surface à corriger ainsi que des défauts que vous devez corriger.

Différents types de polish sont disponibles, tout comme les PADs de polissage (taille et degres de correction).

Un pad de 4 pouces permet d’aller dans des petites zones ou de faire une réparation sur une petite surface.

Voici différents articles concernant les PADs de polissage et les POLISH.

Backing Plate 125 mm

L’ordre des passes de polissage

L’ordre des passes de polissage va régir la facilité avec laquelle vous allez corriger les défauts ainsi que la qualité de finition. Un polissage digne de ce nom se fait toujours du « grain » le plus grossier ou du PAD/POLISH le plus agressif vers le plus fin.

Cela permet de corriger les défauts (rayure, micro rayures, hologrammes) les plus prononcés puis on affine le grain.

Voici ci dessous les différents types de PAD et de POLISH, en allant du plus agressif au plus doux.

  1. Hard Cutting
  2. Cutting
  3. Light Cutting
  4. Polishing
  5. Finition

Vous devez par contre systématiquement effectuer un test de polissage dit « progressif » avant d’attaquer sérieusement. Ce test vous permet d’appréhender le résultat obtenu ainsi que la façon dont la carrosserie va réagir.

Comment bien essuyer les résidus de polish : le CLEANER

Entre chaque passe de polissage vous devez essuyer les résidus de polish présents sur la carrosserie.

Cet essuyage vous permet de débarrasser la carrosserie des reste de polish, qui peuvent contenir des abrasifs mais aussi des poussières ou encore parfois des corps gras.

Une fois essuyé, vous pouvez alors contrôler le résultat de votre polissage. Pour cela, on peut utiliser un Quick Detailer ou encore un Cleaner.

Je préfère de loin la seconde option puisque bien plus efficace. Certains utilisent du Quick Detailer lorsqu’ils n’ont plus de Cleaner en stock mais parfois aussi par sécurité, souhaitant effectuer un nettoyage le plus doux possible et cela peut être parfaitement justifié.

En effet, certains vernis sont très tendres et utiliser du QD permettra un nettoyage un peu plus en douceur. Cela dit, l’étape du Cleaner, une fois le polissage terminé est obligatoire !

Mes 2 Cleaners préférés

 

Mes Quick Detailers préférés pour le polissage

 

Résumé du matériel pour le polissage

  • éclairage halogène ou led
  • micro fibre de buffing
  • quick detailer ou cleaner
  • rallonge électrique
  • polisseuse
  • pad
  • polish

 

Conseils d’utilisation généraux sur les polisseuses

  1. Vérifiez que la polisseuse est bien sur OFF
  2. Choisissez une vitesse basse pour votre démarrage
  3. Installer le plateau sur la polisseuse
  4. Choisissez le PAD souhaité et vérifiez son état
  5. Imbibez votre PAD de quelques Spray de QD
  6. Installez votre PAD Sur le plateau
  7. Placez quelques goutes de POLISH sur le PAD
  8. Tamponner votre PAD sur la carrosserie afin d’éviter les projections
  9. Placez le câble d’alimentation autour de votre bras le plus fort pour le faire passer derrière vous, le long de votre épaule
  10. Démarrez votre polissage, vitesse minimum pour répartir le POLISH sur la surface

Le Guide d’utilisation de la polisseuse

Bien que nous ayons abordé déjà de nombreux points importants précédemment, nous allons reprendre ce guide avec le plus de précisions possibles.

1. Préparez votre Plateau, Pad et votre Polisseuse

  • Choisissez votre PAD
  • Installez votre plateau
  • Placez le PAD au centre du plateau
  • Appliquer un ou deux spray de quick detailer sur votre PAD

L’utilisation du QD sur votre PAD va permettre d’humidifier un peu ce dernier. Le polissage sera plus facile à effectuer.

2. Positionnez correctement le câble d’alimentation

Le câble d’alimentation de votre polisseuse ne doit jamais rentrer en contact avec la carrosserie, cela pourrait créer des micro rayures. Bien entendu, il existe des polisseuses dans fil mais si vous vous disposez d’une polisseuse avec un câble, vous devez y preter attention.

Prévoir une ralonge electrique est ici indispensable et vous permettra une plus grande liberté de mouvement.

Afin d’éviter tout contact entre la carrosserie et le câble, passez ce dernier autour de votre poignet (le plus fort) puis au dessus de votre épaule. Vous pouvez également faire tourner le câble autour de votre bras.

Le câble d’alimentation se trouve alors le long de votre bras puis dans votre dos, vous évitez alors tout contact possible.

3. La bonne quantité de  POLISH

Travailler avec la bonne quantité de POLISH vous permettra de polir dans les meilleures conditions possibles.

  • Utiliser trop de polish risque de saturer votre PAD, sans compter les éclaboussures
  • Utiliser trop peu de POLISH fera trop travailler votre PAD et fera sécher le polish avant qu’il ne puisse réellement agir. De plus, vous pourriez

Mettre assez de polish pour travailler une zone pendant une à deux minutes avant que le polish ne soit cassé (formation de brouillard).

4.Avant de commencer à POLIR

Avant de commencer, et pour des raisons de sécurité, vous devez toujours démarrer ou arrêter la polisseuse lorsqu’elle est à plat sur la carrosserie. Ainsi, on démarre toujours la polisseuse en contact avec la carrosserie, ceci évitera toute projection de polish ou encore un mauvais placement sur la carrosserie.

Le PAD de polissage doit toujours être placé contre la carrosserie, sur une surface plane

Aussi, avant de commencer, vous devez toujours ajuster la vitesse (entre 3 et 4 pour une polisseuse orbitale, et 1200rpm pour une rotative).  Vous pouvez alors démarrer en douceur et étaler le POLISH sur la surface à travailler.

5. Le démarrage de la polisseuse

Pour le démarrage de votre polisseuse, notez que votre prise en main doit être la plus agréable et la plus ferme possible. De votre prise en main va en effet dépendre votre facilité à polir.

La polisseuse, bien qu’elle ne pèse que quelques kilos, pourra se révéler difficile à manier lorsque vous serez dans les phases de démarrage, d’arrêt ou encore même lors du polissage en lui même.

Pensez donc à tenir fermement votre polisseuse avec vos deux mains. Pour la démarrez, utilisez votre pouce, c’est bien plus facile et cela vous permet de garder une bonne prise en main lors du démarrage de votre polisseuse.

Tenez votre polisseuse à 2 mains

L’une de vos main pourra ainsi facilement ajuster la vitesse (flèche rouge)

6. Maintenez votre polisseuse à plat !

Encore une fois, vous devez polir avec la polisseuse à plat sur la surface de la voiture et ne jamais polir de manière inclinée.

Le fait d’incliner la polisseuse pourra causer des dégâts lors du polissage :

  • création de marques sur la peinture
  • création de tâches due à une surchauffe voir brûlure de la peinture
  • risque de coupe du plateau
  • mouvements aléatoires de la polisseuse
  • coupure du PAD sur le bord du plateau

Si on incline la polisseuse, on risque de trop chauffer et bruler la peinture, de couper le pad avec le plateau ou d’abimer les plastiques. Contrairement à une rotative qui est capable de fournir de l’énergie sur le bord du pad en l’inclinant de quelques degrés, une polisseuse orbitale n’est pas capable de concentrer efficacement le polissage.

Comment POLIR en détail

Maintenant que nous avons vu toutes les règles de théorie, les précautions etc, nous allons passer au polissage lui même.

1. La phase de démarrage du polissage

Nous allons ici décrire la phase de dite de démarrage. Elle permet de démarrer le polissage en étalant le POLISH sur la zone à traiter.

  • Placez votre PAD de polissage bien à plat sur la carrosserie
  • Utilisez vos 2 mains pour tenir votre polisseuse
  • Avec votre main la plus forte, démarrez la polisseuse à l’aide de votre pouce.
  • Exercez une pression très modérée pour l’instant
  • Étalez progressivement le POLISH sur une zone bien définie

 

2. La phase de polissage

Une fois que le POLISH a été réparti sur la zone que vous souhaitez corriger, vous devez commencer à exercer une pression plus forte que lors de la phase de démarrage.

On parle en règle générale d’une pression de 7 à 9kgs, elle permet d’obtenir de bons résultats. Cette pression va permettre de travailler votre POLISH correctement, sans trop le faire chauffer. Vous vous assurez donc de ne créer aucune marque due à une surchauffe de la peinture.

  1. Travaillez lentement, de 1 à 2cm par seconde
  2. Effectuez des mouvements rectilignes uniquement
  3. Commencez par des mouvements gauche / droite
  4. Recoupez cette passe de la moitié de la largeur de votre tampon
  5. Puis effectuez des mouvements haut / bas (pour recouper la passe gauche droite)
  6. Recoupez cette passe de la moitié de la largeur de votre tampon

Note importante : le fait de recouper la passe effectuée, permet de travailler totalement la zone. En effet, votre PAD ne peut pas polir 100% de la zone sur laquelle il est passé. Par exemple, lors de l’étape (3), l’idée est de repasser partiellement sur cette zone déjà traitée, à sa moitié. Votre PAD repasse ainsi partiellement sur la zone traitée, certes, mais le polissage sera bien meilleur.

Voila un schéma qui résume comment passer correctement la polisseuse :

 

3. Pendant la phase de polissage et entre les passes

  • contrôlez de temps en temps la température de votre peinture à l’aide de la pomme d’une main
  • garder une pression convenable et progressez lentement
  • vérifier que le polish reste bien présent. Si celui ci est cassé et qu’un brouillard se forme, on arrête le polissage, on essuie et on contrôle le résultat.
  • ne faites pas de passes de polissage sur de trop grandes surfaces
  • limitez vous à 1m30 voir 2min maximum par passe de polissage

4. La Durée de polissage

Suivant la taille de la zone que vous souhaitez polir, de la taille de votre PAD de polissage mais également en fonction de votre technique et de votre feeling lors du polissage, la durée de votre polissage peut aller de 1 à 2 minutes.

Cette durée de 1 à 2 minutes suffit largement pour obtenir de bon résultat et pour que votre POLISH puisse avoir le temps de travailler.

5. La dernière passe de polissage

Vous êtes en train de polir un élément, une zone donnée et les caractéristiques de votre polish commencent à s’estomper. Au bout d’un moment, votre POLISH devient plus difficile à travailler et commence à sécher ou encore a former une pellicule blanche. On qualifie alors le POLISH de cassé. Vous devez arrêter de polir un peu avant que votre polish ne soit totalement cassé ou sec.

Lors de cette dernière passe de polissage, vous pouvez réduire la pression exercée sur votre polisseuse afin de bien terminer votre polissage. Cette dernière passe vous permet également de bien contrôler que vous n’avez pas fait surchauffer la carrosserie.

Nous allons maintenant ralentir les mouvements de la polisseuse tout en plaçant le bouton sur OFF. L’arrêt de la polisseuse se fait naturellement avec le PAD bien à plat sur la carrosserie.

Vous pouvez maintenant déposer votre polisseuse sur son dos, si possible sur une servante afin qu’elle ne soit pas en contact avec le sol et d’éventuelles poussières.

6. Contrôlez le résultat de votre polissage avec un buffing

Nous allons maintenant buffer (essuyer) les résidus de polish afin d’admirer le résultat de notre polissage. Suivant la phase de polissage à laquelle vous vous situez, polissage dit de cuting ou finishing, vous pourrez voir l’atténuation totale ou partielle de micro rayures.

Cette étape du buffing doit être effectuée entre chaque passe de polissage, sur chaque élément poli. Vous ne devez jamais polir un élément qui n’a pas été buffé et sur lequel il reste du POLISH. Cela permet d’avoir une surface nette avant de polir, et on évite donc le risque de création de micro rayures.

De plus, le fait de buffer / essuyer les résidus de POLISH vous permettra également de ne pas mélanger les produits. Certains POLISH peuvent en effet laisser des traces d’abrasifs desquels nous n’avons pas besoin pour la finition d’un élément.

Certaines pourront nécessiter une seconde voir une troisième passe pour être totalement supprimées.

Pour essuyer les résidus de polish, nous allons :

  • Utiliser une micro fibre de buffing uniquement
  • Utiliser un peu de Quick Detailer ou encore du PREP

Plusieurs micro fibres seront nécessaires pour le polissage complet d’un véhicule ! L’utilisation d’un QD ou encore du PREP vous permettra d’essuyer plus facilement les résidus de polish.

1+
Partager
>